En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Internet

Navigation et recherches

Par EMMANUEL JULLIOT, publié le jeudi 12 septembre 2013 18:57 - Mis à jour le samedi 14 septembre 2013 21:11

NavigateursRecherches et navigation

Pour aller sur Internet, il faut un navigateur (Internet Explorer, Mozilla Firefox, Opera, Safari, Google Chrome...). Ils proposent tous à peu de choses près les mêmes fonctionnalités mais certains sont des logiciels propriétaires (Internet explorer) alors que d’autres sont des logiciels libres (Firefox).

En tout état de cause, il est indispensable de veiller à maintenir à jour son navigateur. Il est en effet le principal pourvoyeur de vulnérabilités permettant à autrui de faire des dégâts sur l’ordinateur voire de prendre le contrôle du matériel (l’ordinateur devient alors un PC-zombie).

Les navigateurs ne sont pas tous égaux non plus face au respect des standards du web (capacité à se conformer aux règles de programmation web pour afficher correctement une page). Ainsi Internet explorer 7 et surtout la version 6 sont à proscrire.

Moteurs de recherches

Il faut ensuite soit entrer l’adresse d’un site, soit aller sur le site d’un moteur de recherches (Google, Yahoo...).

Ce dernier se charge de répertorier les sites qui traitent du sujet recherché. En quelques petites secondes, plusieurs centaines de milliers de réponses sont listées. Les plus pertinentes sont normalement en tête de liste. En fait, il s’agit des réponses les plus populaires (les plus consultées). D’où une pertinence qui peut être sujette à caution. Il est donc toujours indispensable de vérifier les informations trouvées sur Internet.

D’autre part, il faut garder à l’esprit que ces sites vivent grâce à la publicité ciblée. Ainsi, des liens spéciaux apparaissent en haut de page. Ce sont les liens « sponsorisés » ou « commerciaux » et sont en rapport direct avec la recherche effectuée.

De nombreux critères peuvent affiner la pertinence des résultats. Il est également possible de faire des recherches sur des images, des vidéos, des graphiques...

Encyclopédies

WikipediaWikipedia est la plus célèbre mais certainement pas la plus fiable. Il ne s’agit pas en fait d’une véritable encyclopédie, au sens littéral du terme. Ce site est un wiki, c’est à dire que chacun peut modifier ou écrire un article sur un sujet qu’il estime maîtriser. La popularité du site assure une (très) relative fiabilité. Il est indispensable de sensibiliser les jeunes internautes sur cet aspect de Wikipédia. A aucun moment, le visiteur n’est assuré de la véracité des informations recueillies sur ce site.

Wikipédia est idéal pour se faire une idée sur un sujet. Mais, pour un exposé, un élève devra sans doute préférer l’encyclopédie en ligne Larousse, qui elle, est fiable car rédigée par des professionnels. De plus, les parents ont aussi un rôle important de sensibilisation à tenir afin d’éviter le plagiat. Recopier des phrases entières trouvées sur Internet ne constitue pas un travail personnel et l’enseignant repère très vite cette pratique qui s’apparente à de la « triche ». L’élève doit a minima rédiger son propre texte.

Forums

Internet est une grande communauté au service de laquelle se multiplient les forums. Ils permettent des échanges et l’entraide gratuite entre internautes. En posant une question sur un moteur de recherches, il y a toutes les chances pour que le site redirige le visiteur vers ce genre de sites. Si les réponses fournies par les visiteurs précédents ne sont pas satisfaisantes, le visiteur peut alors poser à nouveau sa question en « postant » un message.

Il est toutefois nécessaire de respecter quelques règles, plus ou moins strictes selon les sites : faire preuve de courtoisie et de politesse, écrire en français correct et sans trop de fautes d’orthographe, ne pas écrire en majuscules (c’est équivalent à crier), être sensé avoir fait des recherches sur le forum et/ou sur Google avant de poster son message, s’engager ensuite à aider les autres dans la mesure de ses possibilités, ne pas « troller » ou répondre aux trolls (troller : poster une question particulièrement polémique qui a toutes les chances de créer de la discorde sur le forum et dont le débat risque de s’enliser sans parvenir à une solution satisfaisante). L’ensemble de ces règles constitue la netiquette.

Sites tendancieux, illégaux, interdits...

Aucun logiciel de contrôle parental n’est parfait. Le jeune public n’est jamais protégé à 100% sur Internet. Le travail de dialogue et de sensibilisation en amont est donc primordial.Illégal

Sans l’avoir véritablement cherché, un enfant ou un adolescent sera un jour inévitablement dirigé vers un site qu’il n’a pas souhaité voir. Il peut s’agir de sites pour adultes avec des contenus choquants. Certains sites sont totalement illégaux : vidéos pédopornographiques, apologie du racisme et de la torture, manuels du parfait terroriste...

Tout aussi grave pour le jeune public, beaucoup de sites jouent sur sa crédulité pour lui soutirer des informations privées voire l’entraîner vers des pratiques dangereuses (sites pro-ana par exemple, faisant l’apologie de l’anorexie auprès des jeunes filles en mal d’identité). Beaucoup de sites « aident » les internautes à se faire une idée sur une maladie. Avec un manque de recul, les conséquences peuvent être catastrophiques. Un médecin virtuel consultable depuis sa chambre ne remplacera jamais le médecin de famille ou l’infirmière du collège.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe